www.magie-voyance.com Index du Forum
www.magie-voyance.com
Le forum de la voyance gratuite et de l'ésoterisme
 
 FAQ   Rechercher   Liste des Membres   Groupes d'utilisateurs   S'enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion Accueil du Site

nouveau forum



Violence conjugale (rocher du capricorne)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.magie-voyance.com Index du Forum -> La pause café
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Myela
Ange embellit
Ange embellit


Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 69
Localisation: Charlemagne, Québec, Canada

MessagePosté le: Lun Mar 02, 2009 18:54    Sujet du message: Violence conjugale (rocher du capricorne) Répondre en citant

Ce sujet est pour répondre aux questions de Rocher du capricorne, mais vous pouvez aussi en connaître d'avantage sur la problématique.

Qu'est ce que la violence conjugale

La violence conjugale est une relation dans laquelle un individu (le plus souvent un homme) tente de prendre le pouvoir sur une autre personne. L'agresseur désire donc contrôler sa victime, la dominer. Il s'agit d'une relation gagnant-perdant. Dans une telle relation, la négociation est impossible et il n'y a pas d'égalité.

Différence entre violence conjugale et dispute de couple

La violence conjugale est continue et tenace. Il s'agit d'une situation qui perdure, dans laquelle la femme craint continuellement la réaction de l'homme. La femme se sent toujours sur ses gardes, elle ressent une tension provoquant une angoisse. Elle ne sait jamais quand elle sera victime, mais elle sait que ça viendra. Dans une dispute de couple, les deux personnes peuvent discuter, s'entendre et, lorsque le problème est réglé, la femme ne craint pas une récidive ... elle ne craint pas ''de payer le prix".

Comment s'installe la violence conjugale

Il importe de dire que toutes les femmes peuvent être victimes de violence conjugale. Aucune femme n'est à l'abri. La violence conjugale s'installe de manière insidieuse et progressive. Le tout se fait lentement et quand la femme prend vraiment conscience de ce qui se passe, il est déjà trop tard. Elle est sous l'emprise de l'homme, elle à peur et ne peut plus s'enfuir (ou en à l'impression).

Une relation de ce type débute comme n'importe quelle relation amoureuse. Il y a de l'amour, de la tendresse, des rêves, des espoirs, des projets ... puis peu à peu, le contrôle s'installe. L'homme (je parle ici de l'homme comme agresseur, parce que au niveau des statistiques, l'agresseur est majoritairement un homme) cherche à manipuler, contrôler, dominer sa conjointe. Comment ? Il se sert des zones de vulnérabilité. Nous avons tous et toutes des zones de vulnérabilité. Il s'agit de blessures ou de choses qui nous fait de la peine. Cela va de complexes physiques à la mort d'une personne. Même nos croyances ésotériques peut constituer une zone de vulnérabilité. Un agresseur peut nous dire "tu hallucines, té folle ... ça va pas bien dans ta tête !", si on lui a dit voir des esprits, par exemple. Ho, au début, il aura dit "cool ! Ma cousine aussi ... ça m'intéresse", mais au fond ...

Au début, c'est donc très insidieux. L'homme utilisera la plus petite zone de vulnérabilité pour commencer. Pourquoi ? Parce que s'il utilise la plus grosse, la victime ne restera pas. Par exemple, je trouves que j'ai de grosses fesses. Je l'ai évidemment dit à mon copain, parce que je l'aime ... quand on aime quelqu'un, on se confie à lui non ? Mon copain m'a alors dit "mais non !" Jusque là, ça va. Puis, un beau jour, je portes une robe neuve et je grimace en me regardant les fesses dans le mirroir. Je passe la main sur mes fesses pour lisser la robe. Dans ma tête, que se passe t-il ? Je me dit assurément "j'ai de grosses fesses ... beurk !" Mon copain, qui voit la scène, me dit "ouin ..." en grimaçant un peu. Résultat ? Ma zone de vulnérabilité est atteinte. Mon copain est-il un homme violent ? Peut-être que oui ... mais peut-être que non. C'est peut-être vrai que ma robe ne me vas pas du tout ! Mais, c'est peut-être que mon copain est controllant et qu'il tente de me faire porter la robe qu'il veut que je portes. Comment le savoir ? Avec le temps, malheureusement. Utilisera t-il encore mes zones et à plusieurs reprises pour me blesser ? Si oui, nous sommes dans une situation à risque de violence conjugale. Plus le temps passera, plus l'homme utilisera des zones de vulnérabilité importantes.

Les formes de violence conjugale

Quand on parle de violence conjugale, on pense à la violence physique. Toutefois, une femme peut être victime de violence conjugale sans avoir été frappée une seule fois dans sa vie. Il faut donc cesser de croire que la violence conjugale est simplement physique. Il s'agit tout simplement de la violence la plus visible. Voici donc les autres types de violence.

Violence verbale : Cris, intonations secs, ironiques, arrogantes, vulgaires, dégradantes, sarcastiques

Violence psychologique : Insultes, remarques dégradantes (tu est folle, laide, grosse, pas intelligente, débile, pute, conne, tu ne seras pas capable de faire ça ...), bouderie, regards menaçants, menaces (je vais te tuer, tu vas en baver), harcellement

Violence physique : Coups, empêcher la femme de se laver, de se raser, de manger, étranglements, tentatives de meurtres

Violence sexuelle : Viol, attouchements non désirés (que ce soit dans l'intimité ou devant autrui), paroles blessantes concernant la sexualité de la femme, le conjoint demande à ses amis de violer sa femme (qu'ils le fassent ou non)

Violence économique : Le conjoint garde les cartes de guichet et de crédit de la femme, vide son compte en banque, la force à devenir endosseur d'un prêt qu'il ne rembourse pas (la femme doit donc payer), refuse qu'elle travaille (lui fait perdre son emploi par diverses façons -- harcellement, engueule le patron de sa femme, dégrade les connaissances de sa femme pour qu'elle perde son estime et démissionne, l'empêche d'aller aux études), ne lui donne pas d'argent pour l'épicerie ou autres

Violence religieuse : Dégrade les croyances religieuses (incluant les croyance dans l'ésotérisme), commentaires désobligeants sur les croyances, empêcher la femme de pratiquer et de croire en ce qu'elle désire

Violence sociale : Isoler la femme socialement, lui faire perdre ses amis, l'empêcher d'avoir des activités, la couper de sa famille

Une femme peut vivre une seule forme de violence conjugale, deux, trois et même toutes les formes. Peu importe combien la femme vit de formes, elle EST victime de violence conjugale et DOIT obtenir de l'aide. Bien souvent, la violence débute par la violence verbale et psychologique ... et quand la femme décide de s'affirmer et de dire "Yo, ne me parles pas sur ce ton !", l'homme devient violent physiquement. Bref, quand l'homme sent qu'il perd le contrôle, il n'hésitera pas à prendre une autre forme de violence. Dans les cas ou la femme vit toutes les formes de violence, ce qu'on remarque c'est une agravation de la violence. Par exemple, l'homme serrait les bras de la femme ... il va lui donner un coup de poigt. L'homme la frappait déjà ? Il va tenter de l'étrangler. Quand la gravité de la violence augmente rapidement, la vie de la femme est en danger.

Le cycle de la violence

La violence conjugale suit un cycle particulier. Il n'y a pas toujours des comportements violents. Il y a donc plusieurs phases.

Installation de la problématique (point discuté plus haut)

1- Phase de Tension : la femme sent que quelque chose de prépare. Quelque chose ne tourne pas rond ... elle est anxieuse, marche sur des oeufs, comme on dit. Elle sait qu'il va bientôt exploser

2- Explosion : Évènement de violence

3- Phase de pardon : L'homme demande pardon et la femme pardonne

4- Lune de Miel : Retour à la situation de "bonheur" du début de la relation. L'homme est attentionné, doux, gentil, aimant ... c'est que qui donne espoir à la femme que l'homme va changer.

5- Phase de Tension : Peu à peu, la tension revient ... des regards se lancent, des lèvres se pincent ... la femme sent l'ébullition et tout recommence

Comment détecter quand il n'y a pas de signes extérieurs

À la lumière de ce que vous avez lu, vous constater qu'il y a toujours des signes extérieurs. Il suffit de savoir les reconnaître. Votre amie ne vous téléphone plus ? Votre soeur abandonne son emploi qu'elle adorait sans raison ? Votre cousine laisse tomber des activités ou des croyances qui lui tenait à coeur ? Votre voisine est étrangement silencieuse quand elle est avec son copain alors qu'elle est d'un naturel extravertie ? Votre cliente ne choisit pas elle-même son plat ou prend la même chose que son partenaire ? Le copain de votre amie la touche en votre présence ou dit qu'elle est "cochonne", ce qui gênes votre amie ? Tout ça est arrivé depuis qu'elles sont en couple avec leurs nouveaux copains ? Posez-vous des questions. Des signes, il y en a. Toutefois, ils sont au début tout aussi insidieux que la victime. Si une petite voix vous dit "non, c'est pas normal ..." c'est que ce ne l'est probablement pas.

Comprendre la problématique et aider les individus par l'ésotérisme

Dossier à créer ... je m'en occupe :p

Si vous avez des questions, n'hésitez pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
isabelle1
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 961

MessagePosté le: Mar Mar 03, 2009 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Myela, c'est très intéressant et surtout ça va permettre à beaucoup de personnes d'être plus attentive(if) à leur entourage. Bien souvent nous ne faisons attention qu'à des signes visibles (hématomes)... Mais que faire quand une personne est maltraitée et ne veut pas d'aide pour une raison ou une autre ? Le dialogue est parfois difficile d'autant plus qu'en général les personnes maltraitées ont peur dans parler. J'ai connu deux personnes dans ce cas, on se sent bien impuissante dans ces situations. J'ai juste conseillée à ces personnes de demander de l'aide dans un centre pour femmes battues, d'aller voir une assistante sociale...C'est bien peu !
Merci pour tes infos. Bonne journée ou bonne soirée, il doit y avoir un décalage horaire avec le Canada mais je ne sais jamais si on doit additionner ou soustraire Wink
Isabelle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
luna
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 1433

MessagePosté le: Mar Mar 03, 2009 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

eh bien myela, tu as été précise et claire !
rocher du capricorne en sera heureuse lol.

effectivement, on pense souvent que ce n est que physique, mais avant cela il y a toujours la violence verbale et morale, les plus sournoises.

isabelle il faut soustraire entre 5 et7 heures il me semble, mais soustraire ca c est sur lol.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
isabelle1
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 961

MessagePosté le: Mar Mar 03, 2009 20:10    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy merci Luna, pour Montréal c'est 6 h ...en moins alors Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
luna
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 1433

MessagePosté le: Mar Mar 03, 2009 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

de rien isabelle Wink
ah tu vois c est bien entre 5 et 7 lol
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rocher du capricorne
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 4157

MessagePosté le: Mer Mar 04, 2009 2:05    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Myela, ayant un père violent, je connaissais les différentes phases...mais je voulais avoir plus de précisions....une fois une amie, m'a dit, qu'elle considérait "courrir" un danger, le jour ou son homme lors d'une dispute, l'a traite de "pute"...d'après elle, c'est la première insulte qu'il ne faut pas accepter pour ne pas vivre tout le reste...

les signes extérieures hormis le "cocard" , sont très explicites, ....merci , je pourrais plus faire attention à l'avenir...
_________________
Lumière Divine D'Amour de la Pré-Existence
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Myela
Ange embellit
Ange embellit


Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 69
Localisation: Charlemagne, Québec, Canada

MessagePosté le: Mer Mar 04, 2009 12:14    Sujet du message: Répondre en citant

Isabelle1 : Effectivement, la plupart des personnes victimes de violence conjugale n'en parlent pas et ''refuse'' l'aide que l'on souhaite leur apporter. Il y a plusieurs raisons à ça. L'image que je donnes habituellement est celle de la souris prise dans un coin. Quelqu'un a mit des panneaux dans le chemin de la souris, l'empêchant de passer. À faire de manipuler les panneaux, la personne à piégé la souris dans un coin. La souris ne peut plus rien voir d'autre que les panneaux et le coin du mur. Elle va passer une période plus ou moins longue prise au piège. Parfois deux semaines, parfois deux mois, parfois deux ans ... parfois 20 ans. Plus elle passe du temps emprissonée et coupée du monde extérieur, plus elle ne sait pas ce qui se passe dehors. Elle ne connaît que son petit coin. La personne qui l'a prise au piège lui donne des chocs électriques (épisode de violence conjugale/familiale) mais elle lui donne aussi des caresses et du bon fromage (lune de miel). La souris ne sait plus ... elle est mélangée parce que la personne qui la prise au piège lui dit ''tu inventes des choses ... tu est folle, j'ai jamais dit ça et ton amie tsé Sophie, elle parles dans ton dos, je l'ai entendu ... pis à part de ça, je prends soins de toi, non ? Tu as une maladie mentale et je m'occupes de toi, personne d'autre que moi ne le ferai'' Puis, encore des chocs et du fromage. Un jour ... oups ... les panneaux s'ouvrent un peu. La souris peut voir dehors ! Elle peut voir ce qui se passe en dehors de son petit coin. Elle voit son amie Sophie qui lui dit ''Viens Catherine ! Sort de là, ça n'a pas de bon sens ! Georges vas te tuer, c'est de la violence ! Viens, viens avec moi !'' Que fera la souris ? Elle hésitera ... parce que Georges lui a dit que Sophie parles contre elle ... Sophie est une mauvaise amie ? Non, Catherine la souris ne le croit pas. Elle connaît bien Sophie et ... paf ! La souris à fait un pas vers Sophie et Georges à refermé les panneaux vite fait. Un gros choc électrique fut donné à la souris, un gros gros choc. Georges dit alors à Catherine la souris ''Si tu t'en vas, j'te tues ... si tu t'en vas, je tues Sophie et tes parents et mêmes nos souriceaux, compris ? Si tu t'en vas, tu vas le regretter !'' La souris à peur ... et reçois des calins, des excuses, des promesses de pardon ... des chocs, des calins, des chocs, des calins ... pendant quelques mois ou années encore. Les panneaux ouvrent encore un peu ... Sophie est toujours là à faire des signes à Catherine la souris prise au piège. Est-ce que Catherine sortira ? Non. Elle ne bougera même pas. Elle va peut-être même envoyer promener Sophie, briser le lien entre elles. Pas parce qu'elle ne l'aime plus et que son amitié n'est pas importante pour elle. Non, parce qu'elle a peur. Elle a peur, elle croit les paroles de Georges et en plus de ça ... c'est dangereux dans le monde dehors. Elle est folle, qui s'occupera d'elle ? Puis, elle aime mieux connaître l'intérieur de sa petite boite que le dehors. Dedans, elle sait ce qui arrivera, elle sait que Georges est toujours plus calme après avoir mangé un bon steak ... Georges est fâché ? Elle le calme un tout petit peu avec un steak, le choc est moins gros ... mais dehors ? Qui est là ? Quel Georges est caché dans un coin ? Puis, Georges l'a dit ... il va tuer ceux que Catherine aime ... ou la tuer ... alors, vaux mieux rester.

Voilà pourquoi les femmes restent. Elles aiment l'homme avec qui elles sont, mais elles n'aiment pas ce qu'ils leur font subir.

Tant que le lien affectif y est, que la peur est puissante, que la manipulation et les menaces maintiennent la femme dans un étau, elle ne partira pas ou si elle le fait, elle retournera dans sa boite. C'est pire quand il y a des enfants (les souriceaux), parce que beaucoup d'agresseurs vont les utiliser pour maintenir la Maman sous son pouvoir ''si tu t'en vas, tu ne verras plus jamais les enfants'' ''si tu me fait chier, je dit que tu est une mauvaise mère et je te fait enlever la garde ... de toute manière, té folle ... pas un juge vas te laisser les enfants''. Une Maman vas donc rester ... parce qu'elle à peur de perdre ses enfants.

Comment faire, donc, pour aider une femme qui ne ''veux pas'' recevoir de l'aide ? Tout simplement en comprenant pourquoi elle reste, afin de ne pas la juger. Ne pas lui faire sentir qu'on la juge non plus. Si elle reste, elle a de bonnes raisons, même si pour nous c'est insensé. Il faut lui assurer de notre présence et ne pas l'abandonner. La plupart des femmes victimes sont seules, sans réseaux sociaux, parce que leur agresseur à fait en sorte qu'elle perde toutes ses amies. Ce sera encore plus difficile pour elle ... Il faut lui dire que tu comprends que c'est dur à admettre, qu'elle peut se sentir un peu honteuse, mais que ce n'est pas du tout de sa faute. Lui dire que c'est injustifiable ce qu'il lui fait subir et que, si elle a un jour besoin d'aide, tu est là. Le fait que tu lui ai parlé des services de support (maison d'hébergement, ts) est déjà un excellent pas. Maintenant, il ne te reste plus qu'à l'aimer ... l'aimer très fort et le lui faire sentir.

Rocher du capricorne : Effectivement, se faire traiter de pute est de la violence psychologique. Même si on se dispute avec quelqu'un, rien ne nous donne le droit de dire des choses pour la rabaisser, la dénigrer ou diminuer son estime. Maintenant, afin de déterminer s'il s'agit vraiment d'un danger potentiel ou non, il faut déterminer :

1- L'homme a t-il reconnu ses torts ? Un homme au potentiel violent ne reconnaît habituellement pas ses torts. Il se justifie. Exemple : Je t'ai traité de pute parce que j'étais fâché ... c'est de ta faute aussi, tu sait qu'il faut pas me parler de ma mère, tu m'as parlé de ma mère ... alors ! Tu n'avais juste qu'à ne pas m'en parler

2- Le mot ''pute'' est-il une zone de vulnérabilité de ton amie ? Il faut voir si le mot pute ''blesse profondément'' ton amie. Personnellement, on me traite de pute et je hausse les épaules. Ça ne me blesse pas. Le mot pute, ici, aura moins de ''pouvoir'' et un homme agresseur ne l'utilisera pas pour prendre le contrôle. Si un homme ''normal'' l'utilise lors d'une dispute, ce sera donc ''sortie tout seul'' dans le feu de l'action. Donc, est-ce que ton amie s'est déjà fait traiter de pute dans son passé ? Par une personne proche d'elle ? S'habille t-elle sexy, as t-elle eu beaucoup de copains, aurait-elle put raconter des ''one night'' à son copain ... Bref, est-ce que le mot ''pute'' à une connotation émotive pour elle ou pas.

Ce qu'il faut retenir dans la violence conjugale, c'est que l'agresseur veut prendre le pouvoir, contrôler, manipuler. Il utilisera des moyens pour blesser sa victime tant moralement que physiquement, afin de la maintenir sous son joug. Pour ce faire, il faut briser la confiance et l'estime personnelle de la victime. Un homme agresseur utilisera donc des insultes émotionnellement significative pour sa victime.

Pute est-il émotionnellement significative ? Si oui, le copain de ton amie savait pertinemment que cela allait lui faire de la peine, qu'il allait toucher une corde sensible. Et ça, c'est effectivement dangereux, puisqu'il aura utiliser un point faible de ton amie pour lui faire du mal. C'est la base de la violence conjugale : utiliser les points faibles de l'autre pour la faire souffrir et la détruire. Si pute n'est pas significatif, s'il n'a pas d'encodage psychique dans l'esprit de ton amie ... il faut certes qu'elle demeure sur ses gardes, mais ce sera moins ''à risque'' de tomber dans la violence conjugale.

Je dirais donc qu'il importe de ne pas accepter aucune violence, qu'il faut s'affirmer et dire que ce n'est pas acceptable et qu'on n'acceptera pas ça. Toutefois, je n'irais pas jusqu'à dire de quitter la personne dès la première insulte ... il faut demeurer sur ses gardes, dire que ça nous a blessée et qu'on ne veux plus d'insultes de ce genre. S'il y a récidive après cette affirmation, là je conseille une rupture immédiate.

Je ne sait pas si je suis claire ... je travailles de nuit et là j'ai le cerveau en compote :0
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
isabelle1
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 961

MessagePosté le: Mer Mar 04, 2009 14:15    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Myela, un grand merci pour tes explications très claires. En fait les deux personnes que j'ai connu étaient des collègues de travail et l'approche du sujet était plus difficile pour moi. En fait j'ai eu l'impression de me mêler de choses qui ne me regardaient pas, de rentrer dans leurs intimités mais je ne pouvais pas rester muette, faire comme si je n'avais rien vu ... L'impuissance de pouvoir aider dans ces cas là a été pour moi difficile à vivre. Savoir et ne pouvoir rien faire...
Encore merci pour ton développement.
Isabelle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rocher du capricorne
Séraphin
Séraphin


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 4157

MessagePosté le: Mer Mar 04, 2009 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Myela, merci pour tes précisions...

et l'image...
_________________
Lumière Divine D'Amour de la Pré-Existence
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Myela
Ange embellit
Ange embellit


Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 69
Localisation: Charlemagne, Québec, Canada

MessagePosté le: Jeu Mar 05, 2009 7:53    Sujet du message: Répondre en citant

Isabelle1 : C'est certain qu'on peut avoir l'impression de se mêler de ce qui ne nous regarde pas. Toutefois, la violence doit être cessée et nous devons toutes oeuvrer pour tenter de la faire diminuer, puisqu'elle ne disparaîtra jamais de ce monde. Si tout le monde se dit ''je ne m'en mêles pas, c'est pas de mes affaires'', comment les choses peuvent-elles changer ? Le fait que tu ait voulu les aider signifie que tu les aimes et ça, ce n'est pas rien.

rocher du capricorne : Ça me fait plaisir. Imaginez aussi l'image d'un tourbillon dans une rivière. Quand on tombe dans ce tourbillon, on n'en sort que par miracle. On tourne et on tourne ... on s'enfonce dans l'eau, on remonte à la surface, on s'enfonce dans l'eau ... jusqu'à ce qu'on se noie. La violence conjugale, c'est exactement ça. La femme est prise dans un tourbillon meurtrier, elle s'enfonce, elle se noie ... comme il est difficile de se sortir d'un tourbillon d'eau, il est difficile de se sortir d'une situation de violence conjugale. Dans les deux cas, il faut s'accrocher à une branche et tirer fort pour se hiser sur la berge. Mais, parfois, le tourbillon est trop fort et on lâches prise. On replonge donc dans l'eau et on s'enfonce ... jusqu'à ce qu'on parvienne à accrocher la branche à nouveau. C'est pourquoi une femme victime ne quitte pas le conjoint ... pourquoi elle retourne avec lui une fois qu'elle à réussit à partir. Ce n'est pas parce qu'elle ''aime ça'', pas parce qu'elle ne veut pas s'en sortir ... mais parce que le tourbillon est trop fort.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas Smile
_________________
:: Médium ::
:: Voyante officielle ::
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.magie-voyance.com Index du Forum -> La pause café Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum





Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template Ophélie created by Kewee modifié par titi | visitez la boutique lithotherapie de notre partenaire !
© www.magie-voyance.com Réalisation : www.visuel-studio.com Partenaire de www.ma-voyance-complete.com